Carnaval de Rio 2020

Tout Rio sur le pied de guerre pour préparer la plus grande fête du monde

Nous y sommes ! Le Carnaval de Rio se prépare longtemps à l’avance. Déjà un an de choix, de travail, de stress, de préparatifs et d’expectatives. Toute la ville de Rio de Janeiro vit déjà depuis le mois de janvier, dans l’ambiance du pré carnaval. En effet, dans un objectif d’étendre l’amplitude touristique, la préfecture a donné le coup d’envoi du Carnaval de Rio peu après les festivités du réveillon du Nouvel An.

Mais cette fois-ci, c’est le branle-bas de combat. Tout Rio s’agite.
Les personnes déguisées sortent de tous côtés: des immeubles, des boutiques et du métro. Certaines rues sont déjà prêtes pour être bloquées et déviées.
Les touristes affluent en masse de l’aéroport et viennent remplir tous les hôtels de la ville. La préfecture attend cette année pas moins de 2 millions de touristes.

Quant à ce qui nous intéresse, le sambodromo est une véritable fourmilière.

Tous les artisans sont occupés à préparer l’accueil du public avec les stands, les places et les structures d’alimentation. Les loges privées sont celles qui demandent le plus de travail. Pour l’occasion, elles sont richement décorées, climatisées et approvisionnées de mets raffinés.

L’avenue concentre toutes les attentions. Tout est vérifié, système électrique, marquage au sol et sécurité.

Tandis que les presses du monde entier s’agglutinent pour recevoir leur badge, tout autour c’est la confusion entre les bruits des machines, les odeurs de peinture et cette tension impalpable qui précède les grands événements.

Allez, on vérifie son costume, on répète sa chorégraphie, ses paroles, on se fait beau/belle, on mange sainement et on se repose, car la semaine sera longue et éprouvante pour le plus grand bonheur de tous les fans du carnaval.

Attention, demain, ça commence !

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer