Guide du Carnaval de Rio

Le Sambodrome: le temple du Carnaval

Où a lieu le Carnaval de Rio ? Où défilent les écoles de samba ?
Qu’est-ce que le Sambodromo ?
Découvrez un lieu unique au monde, un endroit spécialement créé pour célébrer le carnaval !

comment allez au sambodromo
Vue d’ensemble du Sambodromo (face aux défilés)

Le Sambódromo Marquês de Sapucai est une enceinte fermée où ont lieu les défilés des écoles de samba pour le carnaval de Rio de Janeiro. C’est la partie la plus célèbre et grandiose du carnaval que vous apercevez chaque année dans les médias.

Présentation du Sambódromo

Vue aerienne du Sambódromo

Au pays de la samba, on ne se contente pas de célébrer le carnaval à grand renfort de camions de sono, de percussions, de costumes et de quelques millions de personnes.
Non, on lui dédie un lieu spécial et unique au monde, un temple pour accueillir la plus grande manifestation allégorique de la planète : le Carnaval de Rio

En France nous avons des hippodromes, des aérodromes et des vélodromes 😉 mais pour accueillir les écoles de samba et le carnaval comme il se doit, les Brésiliens sous l’impulsion de l’anthropologue Darcy Ribeiro et grâce au génial architecte Oscar Niemeyer ont érigé depuis 1984 la première enceinte mondiale dédiée aux défilés de la plus festive et légendaire manifestation qu’il soit, un samba-drome: le SAMBÓDROMO

Situé depuis 1984 dans l’avenue Marquês de Sapucaí, le Sambódromo est une avenue de 700 mètres de long et 13.5 mètres de large, bordée de gradins et de tribunes pour assister aux défilés des écoles de samba.
Tout y est aménagé pour accueillir les spectateurs : portillons, snack, restaurant, cuisine, scènes musicales et postes de sécurités.

On doit le nom de Sambódromo au vice gouverneur et anthropologue Darcy Ribeiro considéré comme le mentor de l’œuvre

Le départ du Sambódromo: la concentration

char dans la concentration
Un char dans la concentration avant d’entrer dans le Sambodromo

Bien que les défilés ne débutent officiellement qu’au début du secteur N°2, les écoles commencent leur parade dans une avenue perpendiculaire (Président Vargas) où les écoles se concentrent pour se préparer à défiler (on appelle cet endroit la concentration).
Se regroupant d’une part et d’autre de cette avenue, les écoles rentrent alternativement dans le Sambódromo, laissant ainsi à la suivante, le temps de se préparer.

L’arrivée du Sambódromo: La place de l’Apothéose

Place de l apotheose
Place de l’apotheose

À son arrivée, l’avenue s’élargit et se sépare en deux pour permettre aux écoles de se disperser avec d’un coté les chars et de l’autre coté les personnes (cet endroit s’appelle la dispersion)

C’est sur une idée de l’anthropologue Darcy Ribeiro, que la fin du Sambódromo s’élargisse sur sa dernière portion avec une grande place bordée de gradins, ce qui à chaque fin de défilé permettait aux écoles de célébrer leur arrivée dans une apothéose finale et grandiose.
Cette pratique n’a plus lieu aujourd’hui, mais cet espace a gardé son nom de « Place de l’apothéose« .

Dans l’axe de l’avenue, la place se termine par un grand monument en forme d’une double arche imaginée par l’architecte de l’œuvre, mais sa signification reste quelque peu mystérieuse. Certains y voit simplement une pure création abstraite et l’amour des belles courbes. D’autres y voient la forme stylisée d’un bikini.

La place de l’apothéose est aujourd’hui la scène de grand événement et notamment de concert internationaux.

Entre autre, le Sambódromo accueillera pendant les Jeux olympiques les épreuves de tir à l’arc

La notion de côté pair et impair

Comme n’importe quelle rue, l’avenue Marquês de Sapucaí possède un côté pair et un côté impair et ses différents secteurs sont numérotés en conséquence.
Il est très important de connaître votre numéro de secteur, car si vous assistez ou défilez au carnaval il conditionnera le côté où vous devez impérativement arriver au Sambódromo sous peine de devoir faire un long et large tour bien fastidieux.

Les secteurs pairs (2,4,6,8..) se rejoignent avec le métro du même nom situé à la Placa Onze. On appelle populairement ce côté le « Correios » le Courrier, due à un grand bâtiment de la poste qui y prend place.

Les secteurs impairs (1,3,5,7…) se rejoignent avec le métro du même nom situé à la gare Centrale. On appelle populairement ce coté « Balanco » due à un grand bâtiment que l’on appelle « balenco mais nao cai » (balance, mais ne tombe pas)

Ce sont des appellations que vous pourrez entendre pendant le carnaval et qui peuvent vous aider à vous diriger.
Consultez la page sur comment accéder au Sambódromo.

Historique

L’avenue Marques de Sapucaí avant le dernier carnaval de 1983 et la construction du Sambodromo. On distingue des deux côtés de l’avenue, les structures provisoires pour accueillir le public. Photo: Omar Sampaio

Tout les ans, il fallait trouver un endroit et tout reconstruire

L’avenue Presidente Antônio Carlos prête à recevoir les défilés. Photo: Luis Paulo

Au cours du siècle, les défilés ont pris place dans plusieurs endroits de la ville de Rio de Janeiro, mais historiquement, les écoles de samba ont principalement paradé à la Praca onze, dans l’avenue Présidente Vargas et à la Candelária.
C’est à partir de 1978 qu’elles se sont installés dans l’avenue Marquês de Sapucaí qui deviendra leur lieu de résidence permanente.
Las du changement régulier du lieu des défilés et du démontage perpétuel des gradins, le gouverneur Leonel Brizola et son vice-gouverneur Darcy Ribeiro demande à Oscar Niemeyer de conceptualiser et de dessiner un lieu permanent pour accueillir les écoles de samba. L’actuelle rue utilisée pour les défilés: Marquês de Sapucaí est choisi et sera désormais fermée à la circulation pour y voir naître le premier sambodromo.

croqui de Oscar Niemeyer sambodrome
Croqui de Oscar Niemeyer du futur sambodromo

Ce projet permet de multiplier par cinq la capacité d’accueil du public et de pérenniser l’organisation des parades.
Durant le reste de l’année, le Sambódromo accueillait une école et encore aujourd’hui un espace y est dédié à l’histoire du carnaval à travers un « Musés du carnaval ».

Une construction en un temps record

croqui sambodrome rio

Sa construction s’est décidée quelque temps après le carnaval de 1983 sur la demande de nombreuses personnalités importantes des écoles de samba.
Toutefois, il restait peu de temps pour achever l’œuvre avant le carnaval suivant, ce à quoi l’architecte Oscar Niemeyer aurait répondu :

Si nous avons pu construire une ville en quatre ans (Brasília) on pourra construire le Sambódromo en quatre mois.
Oscar Niemeyer
Vue aérienne durant la construction du Sambodromo

Au mois d’août, le gouverneur de l’état s’était résigné à annoncer que le prochain carnaval se tiendrait au Maracana puis quelques jours après, c’est l’avenue Presidente Vargas qui fut retenu.
Mais finalement et aussi fou que cela puisse paraître, le projet a finalement été commandé à l’architecte le 5 septembre 1983.

Le 11 septembre, le grand génie de l’architecture rendait déjà ses premiers croquis.
Il restait donc 150 jours pour élaborer et finir cette oeuvre complexe et monumentale.
Ce sont pas moins de 2700 ouvriers qui se sont relayés 24h/24 pour réaliser cet exploit en 120 jours, pour un coût qui est passé de 4 millions de Réal de budget initial à 24 millions !
Cette incroyable performance allait donner vie à un lieu unique au monde qui changera à jamais la face, la notoriété et l’envergure du Carnaval de Rio.

Les Réformes du Sambódromo

En 2011

demolition d'une partie du sambodromo

Toutefois, le projet initial de Oscar Niemeyer n’avait pu voir le jour dans sa version complète, car un bâtiment appartement au brasseur brésilien Bramha longeait l’avenue Marquês de Sapucaí. Pendant de nombreuses années, il a servi d’accueil aux plus belles loges pour assister aux défilés.
Ce n’est qu’en 2011 avec l’arrivée prévue de Jeux olympiques et de longues négociations avec le brasseur, que le projet initial fut achevé dans son intégralité avec la construction de nouveaux gradins réalisés symétriquement à l’autre côté de l’avenue.
En compensation, la marque de bière a obtenu un permis de construire pour un bâtiment important qui se situe maintenant juste derrière l’ancien bâtiment désormais détruit.
Avec cette réforme il a vu sa capacité passée de 60.000 places à 72.500 soit 12500 places supplémentaires.

Time lapse de la réforme du Sambodromo de 2011:

Sambodromo avant apres
Vue du Sambodromo avant et après.

En 2015

Démolition tour TV

Le 24 juillet 2015, c’est la « tour TV » qui est détruite. Comme son nom l’indique, c’est dans cette tour surplombant la dernière partie de l’avenue que prenaient place les médias pour avoir un point de vu global et central des défilés.
Seulement, cette structure posait chaque année des problèmes à cause de sa hauteur restreinte, qui obligeait les plus grands chars à baisser mécaniquement certains détails scénographiques afin de pouvoir passer dessous.
Malheureusement et régulièrement, des problèmes survenaient, engendrant des casses et des retards dans le défilé.
Cette tour sera reconstruite avec plus de hauteur, mais vraisemblablement sous la forme d’une structure amovible.

En 2020

Photo: Alexandre Macieira

Une mise en conformité demandée par différents organes et imposée par le ministère public a ouvert la voie à des travaux qui visaient principalement la sécurité et la mise aux normes de l’avenue la plus festive du monde.

Photo: Hudson Pontes

Les travaux ont principalement consisté à construire 1150 marches supplémentaires dans les gradins des secteurs 12 et 13 pour faciliter leur accès et la circulation.
Toutes les mises aux normes pour la protection contre les incendies ont été effectuées avec l’installation de 967 blocs d’éclairage de secours, 1345 plaques de signalisation et 423 extincteurs.
La partie électrique a également subi de nombreuses mises aux normes pour la conformité des tableaux électriques et de l’éclairage.
Quelques retouches structurelles, des traitements des joints de dilatation et des retouches de peinture ont complété ce chantier qui visait principalement à assurer la sécurité des spectateurs.
Une fois de plus, les travaux ont été terminés à la dernière minute et il fallait encore compter avec la vérification et le contrôle des travaux, mais tout était près pour le grand jour. Ils ont toutefois contribué à l’annulation des répétitions techniques qui souffraient déjà d’un manque de financements.

Les noms du Sambodromo

Le sambodromo est le nom du type de la structure, il en existe aujourd’hui plusieurs: São Paolo, Manaus, Gualeguaychú (Argentine) …

Celui de Rio de Janeiro a reçu au fil des années plusieurs noms officiels :

  • Avenida dos Desfiles: (Avenue des défilés) c’est son tout premier nom officiel
  • Passarela do Samba (passerelle du Samba)
  • Passarela Professor Darcy Ribeiro (passerelle Professeur Darcy Ribeiro) à partir de 1987 en hommage au mentor de l’oeuvre.

Dans le langage courant, c’est le nom de Sambodromo qui reste le plus employé ainsi que le nom de l’avenue qui l’héberge : Marquês de Sapucaí


Quelques données sur le Sambódromo

Sa construction a duré 120 jours

Dimensions du Sambodromo

  • Longueur: 700 mètres
  • Largeur: 13.5 mètres
  • Une surface totale de 85000 m²

Chaque jours de défilé le Sambodromo accueil

  • 75.518 spectateurs
  • 30.000 participants
  • 15.000 personnes engagées dans l’organisation des défilés
  • 3.000 personnes dans la couverture médiatique
  • 1.800 personnes en charge de la propreté

Répartition des places

La capacité actuelle du Sambódromo est de 75.518 spectateurs, il est séparé en différents types de places et secteurs :

  • Arquibancadas populars : gradins populaires avec 25.700 places
  • Arquibancadas especiais : gradins spéciaux avec 25 984 places
  • Frisas : des tribunes en bord de piste d’une capacité de 11 498 places divisée en groupe de 6
  • Cadeiras individuais : des chaises individuelles au nombre de 2 280
  • Camarotes : des loges pour 7 056 personnes.

Découvrez des informations complémentaires sur le Sambodromo si vous allez assister au Carnaval de Rio

Plan des secteurs du Sambodromo

plan du sambodromo

Plan d’accès du Sambódromo Marquês de Sapucaí

Afficher plus

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Je souhaite me rendre au carnaval en 2016 mais je ne sais pas si les enfants sont admis. Mon fils aura tout juste 4 ans et j’ai cru lire que l’accès était interdit aux enfants de moins de 5 ans. est ce vrai?

    1. Bonjour Krishna,
      Effectivement et malheureusement oui.

      Je viens de vérifier sur le règlement officiel et les enfants doivent avoir 5 ans révolus pour avoir accès au Sambodromo. Théoriquement, une pièce d’identité de l’enfant pourra pour être demandé à l’entrée de l’enceinte du Sambodromo.
      A partir de 5 ans les enfants payent moitié prix pour l’accès au gradins et aux chaises individuelle, pour les frisas il doivent êtres porteur d’un billet (ce n’est pas très clair sur le règlement)

      Ayez toutefois en tête que les défilés commencent à 21h30 et se terminent au petit matin. Cela serait éprouvant pour un enfant qui passerait surement tous les défilés à dormir.

      Je ne sais pas si des systèmes de garderie existe dans les grand hôtels par exemple.

      Merci de votre question, la précision a été rajouté dans l’article assister au Carnaval de Rio

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page