Carnaval de Rio 2012

Salgueiro à défini sont thème pour le carnaval de Rio 2012

logo_theme_salgueiro_2012Avec le thème « Cordel branco e encarnado » ( Cordel blanc et incarnat (rouge clair)) l’école de samba Salgueiro invite la littérature de cordel au Carnaval de Rio.

Cette littérature prend sa source au moyen âge à travers les récits véhiculés par les troubadours. Reprise par les Portugais qui imprimeront ces récits sous forme de petits fascicules, la littérature de cordel apparaitra au Brésil au 19e siècle.
Sont nom « de cordel » (ficelle) vient du fait que lors des marchés populaires, les auteurs accrochaient leurs productions sur des ficelles tendues pour les mettre en vente.
Les feuillets étant souvent à dominante rouge, l’association avec l’école de cette même couleur fera un mariage idéal.

Le synopsis du thème sera officiellement remis aujourd’hui à 20H aux compositeurs.
En effet dans le processus de création d’un défilé du Carnaval de Rio, une fois le thème défini, l’explication du thème et sont interprétation est remis sous forme de texte aux compositeurs pour qu’ils puissent commencer à travailler sur les paroles et la musique du samba qui sera joué lors du défilé de l’école.

Synopsis du thème à la suite:

Version portugaise originale:
(Cheio de poesia, imaginação e encantamento) apresenta:

« Cordel Branco e Encarnado »

Minha “fia”, meu senhor
Deixa eu me apresentar
Sou poeta e meu valor
Vai na avenida passar
Basta imaginação
Um “cadim” de inspiração
Que eu começo a versar

Vou cantar a minha arte
Que nasceu bem lá distante
Num lugar que hoje é parte
Da nossa origem errante
Vim das bandas da Europa
Nas feiras, a boa trova
Era demais importante!

Foi assim que o mar cruzei
Na barca da encantaria
Chegou por aqui um Rei
Com bravura e poesia
Carlos Magno o os doze pares
Desfilando pelos mares
Da mais real fidalguia

E veio toda a nobreza
Que um dia eu imaginei
Rainha, duque, princesa
E até quem eu não chamei:
Um medonho de um dragão
Irreal assombração
Dessa corte que eu sonhei

Também tem causo famoso
Que nasceu lá no Oriente
De um tal misterioso
Pavão alado imponente
Que cruza o céu de relance
Dois jovens, e um só romance
Vencendo o Conde inclemente

Todas essas histórias
Renasceram no sertão
Onde vive na memória
O eterno Lampião
E não houve um brasileiro
Que de Antônio Conselheiro
Não tivesse informação

Pra viajar no meu verso
É preciso ter “corage”
Vai que um bicho perverso
Surge que nem “visage”?
Nas matas sertão afora
Lobisomem, caipora
Que medo dessas “image”!!

Pra findar esse rebuliço
Rezar é a solução!
Valei-me meu “padim” Ciço!
Vá de retro, tentação!
Nossa Senhora eu não quero
(Tô sendo muito sincero)
Cair nas garras do cão!

E não é que meu santo é forte?
Cheguei ao céu divinal
É tamanha a minha sorte
A minha vitória afinal
É cantar com alegria
Fazer verso todo dia
Na terra do carnaval

Ao ver chegar a tal hora
Da minha “alegre” partida
Saudade, palavra agora
Tem posição garantida
Mas não se avexe meu irmão
Que hoje a coroação
Acontece é na avenida

Pois eles hão de herdar
Todo esse sertão sonhado
Monarcas que vão reinar
Na corte do Sol dourado
Poetas de tradição
Recebam de coração
Um cordel Branco e Encarnado

E agora eu vou sem medo
Fazer festa “de repente”
Vai nascer um samba-enredo
Pra animar toda a gente
Afinal, não sou melhor
Muito menos sou pior
Só um poeta diferente!

Renato Lage, Márcia Lage, Departamento Cultural

Traduction automatique: (Plein de poésie, d’imagination et d’encantamento) il présente :

« Cordel Blanc et Incarnat »

Ma « Fia », mon seigneur
Laisse moi me présenter
Je suis poète et mes valeurs
Il va dans l’avenue passer
Suffit imaginação
Un « cadim » d’inspiração
Que je commence à versar

Je vais chanter mon art
Que né bien là distante
Dans une place qui aujourd’hui est parte
De notre origine errante
Je suis venu des bandes de l’Europa
Dans les foires, le bonne trova
C’était autre important !

Ce a été aussitôt que la mer cruzei
Dans la barque de l’encantaria
Est arrivé par ici un Rei
Avec bravoure et poesia
Carlos Grand le douze pares
En paradant par le mares
Du le plus réel fidalguia

Et venait toute à nobreza
Qu’un jour j’imaginei
Reine, duc, princesa
Et jusqu’auquel je n’ai pas appelé :
Un peureux d’un dragão
Irréel assombração
De cette coupe que je sonhei

Aussi il a cause famoso
Qu’il né là dans l’Oriente
D’un tel misterioso
Pavão ailé imponente
Qu’il croise le ciel de relance
Deux jeunes, et un seulement romance
En gagnant le Comte inclemente

Toutes celui-là histórias
Ils ont rené dans le sertão
Où il vit dans le memória
Le éternel Lampião
Et il n’a pas y eu un brasileiro
Que d’António Conselheiro
Il n’avait pas informação

Pra voyager dans mien verso
Il faut d’avoir « corage »
Il va qu’un animal perverso
Il apparaît que ni « visage » ?
Dans les bois arrière-pays afora
Lobisomem, caipora
Comment peur de cette « image » ! !

Pra finir celui-là rebuliço
Prier est la solution !
Ils valent me mien « padim » Ciço !
Il aille de vers l’arrière, tentation !
Notre Mme je non quero
(Tu l’en étant très sincère)
Tomber dans les griffes du chien !

Et ce n’est pas que mon Saint est fort ?
Je suis arrivé au ciel divinal
Est tamanha mien sorte
Ma victoire afinal
C’est chanter avec alegria
Faire vers tout dia
Dans la terre du carnaval

Voir arriver à tel hora
De mien « il réjouit » partida
Nostalgie, mot agora
Il a de la position garantida
Mais non si avexe mien irmão
Qu’aujourd’hui à coroação
Il arrive est dans l’avenida

Donc ils ont de herdar
Tout cet arrière-pays sonhado
Monarques qui vont reinar
Dans la coupe du Soleil dourado
Poètes de tradição
Ils reçoivent de coração
Un cordeau Blanc et Encarnado

Et maintenant je vais sans medo
Faire fête « soudain »
Va né un samba-enredo
Pra animer des tout le monde
Après tout, je ne suis pas melhor
Beaucoup moins je suis pior
Seulement un poète différent !

Renato Lage, Márcia Lage, Département Cultural

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page