Carnaval de Rio 2012

Le thème d’União da Ilha pour le carnaval de Rio 2012

logo theme uniao da ilha 2012 Après avoir brillamment défilé malgré l’injuste incendie qui l’a touché l’année dernière, Uniao da Ilha nous présente sont nouveau thème pour le Carnaval de Rio 2012.

"De Londres ao Rio: era uma vez... uma Ilha" (de Londre a Rio: il était une fois ... une île)

Avec cet enredo, le carnavalesque Alex de Souza compte développé une version bien carioca et carnavalesque de cette grande « fête » que vont être les Jeux olympiques de Londres 2012 et par la même occasion lancera le compte à rebours pour ceux qui auront lieu à Rio de Janeiro en 2016.
Mettant en parallèle l’île d’Angleterre et l’île du gouverneur d’où vient l’école Uniao da ilha (union de l’île), ils comptent bien montrer, comme la flamme olympique réunie les nations, comment l’incendie a uni leurs forces et leur énergie pour surmonter cette épreuve. De la flamme naît la cohésion. Bonne chance à Uniao da Ilha.

La synopsis du thème à la suite.

En portuguais:
Argumento
“Once upon a time”, ou “ERA UMA VEZ”… é a forma mais popular, desde 1380, de iniciar histórias em língua inglesa. E se tornou convencional na abertura de narrativas a partir de 1600, da mesma forma que terminam com um: “E VIVERAM FELIZES PARA SEMPRE”. Prevalecem em contos de fadas para crianças e na tradição oral de recontar mitos, fábulas e folclore.

A cada quatro anos o mundo se une para o grande momento do esporte e para celebrar a paz. A cidade anfitriã faz em sua abertura uma representação artística de sua história e sua cultura. No ano de 2012, Londres será a sede desse evento.

A União da Ilha fará uma versão bem carioca e carnavalesca dessa festa. E também uma contagem regressiva para os jogos olímpicos do Rio de Janeiro.

Em vermelho, branco e azul, as mesmas cores do Reino Unido, a Ilha falará da Ilha que sambará ao batuque da Ilha. Saint George, padroeiro da Inglaterra, estará ao lado de São Sebastião do Rio de Janeiro, ambos padroeiros da nossa escola.
O fogo que atravessou nosso último carnaval nos uniu, assim como o fogo olímpico une as nações. Superamos as dificuldades, assim como cada atleta supera seus limites para atingir o pódio.

Era uma vez uma Ilha feita de alegria e muito samba que vai contar histórias de outra Ilha. Incendiando a avenida misturando irreverência e tradição, vamos acender a pira com o fogo da paixão e transformação. Foi dada a partida! A festa vai começar!!!

Sinopse
… Onde vivia um povo valente e guerreiro. Um dia, apesar de ser defendida com bravura, um grande império a conquistou. O imperador invasor fundou uma cidade que cresceria até se tornar uma das mais importantes do mundo.

Capital de um país e depois de um reino que se tornaria unido. Sua história é feita de reis e rainhas, príncipes e princesas, e de heróis errantes.

Nobres cavaleiros cruzaram terras para defender a sua fé. Vestidos e armados com as armas de um santo guerreiro e com sua cruz estampada na bandeira, seguiram em sua saga de bravos, pondo sob as patas de seus fiéis ginetes o mais temível dragão.(1)

Nesta terra, a fantasia e a realidade se confundem. Em sua tradição, narram contos onde espadas são encantadas e cálices são sagrados. Histórias de távolas redondas, fiéis escudeiros e magos a serviço de um só Rei.

Nos palcos encenam histórias de amores impossíveis, comédias, dramas e tragédias. Onde nesta noite de verão, há somente uma questão: ser ou não ser? Nas ambições por um trono, até as “rosas” guerreiam. (2)

Em uma era dourada, conquistaram os mares e a Coroa aliou-se a corsários e piratas em busca de inesgotáveis tesouros. Dominaram por séculos boa parte do planeta.
Lançaram, sob a ótica da ciência, um novo olhar sobre fatos naturais e a todo vapor se tornaram condutores revolucionários, pondo o progresso nos trilhos e no campo do pensamento. Publicaram temas que nos deram arrepios e nos levaram a um delirante país das maravilhas.

Seus artistas brilharam nas telas e sob as luzes da ribalta. Com suingue(3) encurtaram medidas, mudaram comportamentos e deram uma chance à paz e ao amor.
Inventaram com a bola nos pés a nossa maior paixão. Hoje convidam a todos para um encontro onde pessoas do mundo inteiro mostram o que é superação, exaltando a cultura de paz. Saudemos aqueles que ultrapassam seus limites e dentre esses os nossos patrícios que sempre nos enchem de orgulho.

Era uma vez… A nossa Ilha, onde também vive um povo valente e guerreiro, que defende com bravura sua bandeira. Que todo ano vem para conquistar o coração de um lugar que cresceu até se tornar um dos mais importantes da terra e que em breve será o próximo anfitrião. A Ilha é a pista para esse sonho aterrissar e a porta de entrada das nossas vitórias.

Nessa grande paródia carnavalesca, vamos adiantar os ponteiros do relógio e imaginar que a festa é aqui e agora. Acender a chama da paixão, incendiar de alegria toda a cidade e renovar as esperanças. Contos de fadas são como o carnaval, e sempre nos levam ao imaginário, sendo assim, esta história não poderia terminar diferente: “E viveremos felizes para sempre”.

Alex de Souza
Carnavalesco

(1) Referência á oração de São Jorge, Padroeiro da Inglaterra.
(2) Citações ás peças de Willian Shakespeare. O maior dramaturgo de língua inglesa.
(3) Swinging London foi uma expressão utilizada nos anos 60 para descrever a vanguarda londrina. Swinging representaria algo com arrojo, moderno, etc.


Traduction automatique:

Argument
« Once upon à time », ou « ÈRE une FOIS »… est la forme le plus populaire, depuis 1380, d’initier des histoires dans langue anglaise. Et s’il est devenu conventionnelle dans l’ouverture de récits à partir de 1600, de la même manière qui finissent avec un : « ILS ET ONT VÉCU HEUREUX POUR TOUJOURS ». Ils prévalent dans des histoires de fées pour enfants et dans la tradition verbale de raconter des mythes, fables et folclore.

À chaque quatre ans le monde se joint pour le grand moment du sport et pour célébrer la paix. La ville anfitriã fait dans son ouverture une représentation artistique de son histoire et de sa culture. Dans l’année de 2012, Londres sera le siège de celui-là evento.

L’Union de l’Île fera une version bien originaire de Rio de Janeiro et carnavalesca de cette fête. Et aussi un comptage régressif pour les jeux Olympiques de Rio de Janeiro.

Dans rouge, blanc et bleu, le mêmes couleurs du Royaume-Uni, l’Île parlera de l’Île que sambará à frappe de l’Île. Saint George, patron de l’Angleterre, sera à côté de Sain Sebastião de Rio de Janeiro, tous les deux patrons de nôtre escola.
Le feu qui a traversé notre dernier carnaval dans eux a joint, ainsi que le feu Olympique joint les nations. Nous dépassons les difficultés, ainsi que chaque athlète dépasse leurs limites pour atteindre le pódio.

Était une fois une Île feita de joie et beaucoup de samba qui va raconter des histoires d’autre Île. En incendiant l’avenue en mélangeant irreverência et tradition, nous allons allumer la pira avec le feu de la passion et la transformation. Il a été donné à départ ! La fête va commencer ! ! !

Sinopse
…Où vivait un peuple courageux et guerroyant. Un jour, malgré d’être défendu avec bravoure, un grand empire l’a conquise. L’empereur envahissant a établi une ville qui grandirait même se rendre un plus importants du mundo.

Capital d’un pays et après un royaume qui se deviendrait joint. Son histoire est faite de rois et de reines, princes et princesses, et de héros errantes.
De nobles chevaliers ont croisé des terres pour défendre leur foi. Des tenues et armées avec les armes d’un Saint guerroyant et avec leur croix imprimée dans le drapeau, ont suivi dans leur Saga sauvages, en mettant sous les jambes de leurs fidèles cavaliers le plus terrible dragão.(1)

Dans cette terre, l’fantaisie et la réalité se confondent. Dans sa tradition ils, disent des histoires où des épées sain enchantées et des calices sont sacrés. Histoires de tableaux ronds, fidèles escudeiros et mages à service d’un seulement Rei.

Sur ils scènes mettent en scène des histoires d’amours impossibles, comédies, drames et tragédies. Où dans cette nuit d’été, il y a seulement une question : être ou ne pas être ? Dans les ambitions par un trône, jusqu’aux « roses ils  » combattent. (2)

Dans une ère dorée ils, ont conquis les mers et la Couronne s’est unie les corsaires et les pirates à la recherche d’inépuisables trésors. Ils ont dominé par des siècles bonne partie de la planète.
Ils ont lancé, sous l’optique de la science, un nouveau regarder sur des costumes naturels et la toute vapeur se sont rendus des conducteurs révolutionnaires, en mettant le progrès dans les voies et dans le champ de la pensée. Ils ont publié des sujets qui dans eux ont donné des arrepios et dans elles les ont prises à un délirant pays du maravilhas.

Leurs artistes ont brillé dans les écrans et sous la lumière de la rampe. Avec suingue (3 ils) ont raccourci des mesures, ont changé des comportements et ont donné une possibilité à la paix et à l’amour.
Ils ont inventé avec la boule dans les pieds notre plus grande passion. Ils aujourd’hui invitent à tous pour une rencontre où des personnes du monde entier montrent ce qui est surpassement, exaltando la culture de paix. Saluez ceux qui dépassent leurs limites et parmi ces les nos compatriotes qui toujours dans les remplissent d’orgulho.

C’était une fois… Notre Île, où aussi vit un peuple courageux et guerroyant, qui défend avec bravoure son drapeau. Que toute année vient pour conquérir le coeur d’une place que a grandi même se rendre un plus importants de la terre et que brièvement ce sera le proche hôte. L’Île est la voie pour ce rêve d’atterrir et à porte d’entrée de nôtre vitórias.

Dans cette grande parodie carnavalesca, nous allons avancer les mains de l’horloge et imaginer que la fête est ici et maintenant. Allumer la flamme de la passion, incendier de joie toute la ville et renouveler les espoirs. Des histoires de fées sont comme le carnaval, et toujours dans elles les prennent à l’imaginaire, en étant ainsi, cette histoire ne pourrait pas finir différent : « Et nous vivrons heureux pour toujours ».

Alex de Souza
Carnavalesco

(1) Référence à proposition de Sain Jorge, Patron de l’Inglaterra.
(2) Citations as pièces de Willian Shakespeare. Plus le plus grand dramaturge de langue inglesa.
(3) Swinging London a été une expression utilisée dans les années 60 pour décrire l’avant-garde londonienne. Swinging représenterait quelque chose avec arrojo, moderne, etc.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page