Carnaval de Rio 2022Programmes Carnaval de Rio 2022

les sambas du carnaval de Rio 2022

Découvrez les musiques du carnaval de Rio 2022.
Tous les ans, chaque école a son propre samba qu’elle va jouer et chanter dans le sambodromo pour accompagner son défilé.
Les voici avec leurs paroles.

samba-enredo-carnaval-rio-2022

Pour chaque carnaval, les écoles de samba composent toutes un samba qui s’appuie sur l’ enredo (thème) qu’elles ont choisi. C’est pour cela que ce type de samba spécifique aux défilés du carnaval s’appelle samba-enredo (samba à thème).

Les paroles illustrent le thème qu’elles ont choisi de mettre en avant.
Le samba se doit d’être bien écrit avec une musique originale et des refrains entraînants pour motiver pour les participants.
Cet exercice est d’autant plus délicat, car le samba-enredo est noté par le jury et participe à la notation finale qui désignera l’école de samba championne de l’année.
Découvrez maintenant tous les sambas de cette année, que ce soit pour supporter votre école préférée ou juste pour vous réchauffer le cœur et les oreilles.

Les sambas de enredo du Carnaval de Rio 2022:

ImperatrizMangueiraSalgueiroSão ClementeViradouroBeija-FlorParaiso do TuiutiPortela – MocidadeUnidos da TijucaGrande RioVila Isabel

(La colonne de gauche est en portugais et la colonne de droite est une traduction automatique pour vous faire une idée des paroles)

LE SAMBA D’ IMPERATRIZ 2022

thème imperatriz 2022
Logo du thème de l’école de samba Impératriz pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Meninos, Eu Vivi… Onde Canta o Sabiá, Onde Cantam Dalva e Lamartine »
Thème: « Garçons, j’ai vécu … Où chante le Sabiá, où chantent Dalva et Lamartine. « 

Musique et paroles :

Auteur: Gabriel Melo
Interprètes: Arthur Franco et Bruno Ribas

Version originale

Eu ainda era menino
À luz de um nobre destino
O dom de tocar corações
E você era menina, suspirando poesias
Entre versos e estações
Quando a mão do grande professor
Nosso caminho em ouro enfeitou
Fui da ribalta à Avenida
Você tão linda foi cenário de amor (lá, lá, lá, lá, lá, lauê)
Fiz da orquestra da folia
O manequim das fantasias
Que João noutro tempo rasgou

Pega na saia rendada… pra ver o que eu vi!
Espelho da raça encarnada… Xica e Zumbi!
E descobrir novos Brasis na identidade
Canta, Salgueiro, ô, salve a Mocidade!

Lembro que o Imperador
Me levou pra ser rei em sua Assíria
Amanheceu e nós dois
Fomos uma só voz no altar da Bahia
Brilhei… neste palco iluminado
Dancei… Sabiá cantou meu apogeu
Numa derradeira serenata

Sonhei com Dalva e fui morar com Deus

Seu samba nascendo no morro
Ecoa do povo e ressoa no céu
Desperto em seus braços de novo
No mais belo traço da flor no papel
Se a saudade é certeza
Um dia a tristeza será cicatriz
Eterna seja! Amada Imperatriz!

Vem me encantar!
Volta pro seu lugar!
Seu manto é meu bem-querer
E lá do alto o Pai Maior mandou dizer
Quem viveu pra te amar, seguirá com você

Traduction automatique

j’étais encore un garçon
A la lumière d’un noble destin
Le don de toucher les cœurs
Et tu étais une fille, soupirant de poésie
Entre vers et saisons
Quand la main du grand professeur
Notre chemin en or orné
Je suis passé des feux de la rampe à l’Avenue
Tu étais si belle la scène de l’amour (là, là, là, là, là, lauê)
J’ai fait l’orchestre des réjouissances
le mannequin fantaisie
Que John a déchiré une fois

Prenez la jupe en dentelle… pour voir ce que j’ai vu !
Miroir de la race rouge… Xica et Zumbi !
Et découvrir de nouveaux Brésils dans l’identité
Chante, Willow, oh, sauve la Jeunesse !

Je me souviens de l’Empereur
M’a pris pour être roi dans ton Assyrie
Dawn et nous deux
Nous étions une seule voix à l’autel de Bahia
J’ai brillé… sur cette scène éclairée
J’ai dansé… Sabiá a chanté mon apogée
Dans une sérénade finale

J’ai rêvé de Dalva et je suis allé vivre avec Dieu

Ta samba est née sur la colline
Il résonne des gens et résonne dans le ciel
Réveillez-vous à nouveau dans vos bras
Dans la plus belle trace de la fleur sur papier
Si le désir est sûr
Un jour la tristesse sera une cicatrice
Sois éternel ! Impératrice bien-aimée !

Viens m’enchanter !
Retournez à votre place !
Votre manteau est mon souhait
Et d’en haut le Grand Père a dit de dire
Qui a vécu pour t’aimer, te suivra

LE SAMBA DE MANGUEIRA 2022

thème Mangueira 2022
Logo du thème de l’école de samba Mangueira pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Angenor, José & Laurindo »
Thème: « Angenor, José & Laurindo »

Musique et paroles :

Auteur: Moacyr Luz, Bruno Souza, Leandro Almeida et Pedro Terra
Interprètes: Marquinho Art’Samba

Version originale

Mangueira… teu cenário é poesia
Liberdade e autonomia
Que o negro conquistou (ô, ô, ô)
Mangueira… a alvorada anuncia
O legado, a dinastia
A sabedoria se chama Angenor
Nesse solo sagrado o Samba ecoou
Tem cantor, mestre-sala e compositor
Lustrando sapato, vendendo jornal
Chapéu de pedreiro no mesmo quintal
Três iluminados Reis do Carnaval

As rosas não falam, mas são de Mangueira
Eu vi Seu Laurindo beijando a bandeira
José Clementino na flor da idade
O sol colorindo a minha saudade

É verde e rosa a inspiração
A devoção por toda nossa raiz
Quem traz a cor dessa nação
Sabe que o morro é um país
A voz do meu terreiro imortaliza o Samba
E quem guardou com amor o nosso pavilhão
Tem aos seus pés a nossa gratidão

Só sei que Mangueira
É um céu estrelado
Não é brincadeira
Sou apaixonado
A Estacão Primeira
Relembra o passado
Valei-me, Cartola, Jamelão e Delegado

Traduction automatique

Mangueira… ton paysage est poésie
liberté et autonomie
Que le noir a conquis (oh, oh, oh)
Tuyau… l’aube annonce
L’héritage, la dynastie
La sagesse s’appelle Angenor
Dans cette terre sacrée résonnait la samba
Il a un chanteur, maître de salle et compositeur
Cirage de chaussures, vente de journaux
Chapeau Mason dans la même cour
Trois Rois du Carnaval illuminés

Les roses ne parlent pas, mais elles sont de Mangueira
J’ai vu Seu Laurindo embrasser le drapeau
José Clementino dans la force de l’âge
Le soleil colorant mon désir

C’est vert et rose l’inspiration
Dévotion à toutes nos racines
Qui apporte la couleur de cette nation
Tu sais que la colline est un pays
La voix de mon terreiro immortalise la Samba
Et qui gardait amoureusement notre pavillon
Vous avez notre gratitude à vos pieds

Je ne connais que ce Mangueira
C’est un ciel étoilé
Ce n’est pas une blague
je suis amoureux
La première gare
souviens-toi du passé
Valei-me, Cartola, Jamelão et Délégué

LE SAMBA DE SALGUEIRO 2022

thème Salgueiro 2022
Logo du thème de l’école de samba Salgueiro pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Resistência »
Thème: « Résistance »

Musique et paroles :

Auteur: Demá Chagas, Pedrinho Da Flor, Leonardo Gallo, Zeca Do Cavaco, Joana Rocha, Gladiador, Renato Galante.
Interprètes: Emerson Dias et Quinho do Salgueiro

Version originale

Um dia meu irmão de cor
Chorou por uma falsa liberdade
Kaô Cabecilê, sou de Xangô
Punho erguido pela igualdade
Hoje cativeiro é favela
De herdeiros sentinelas
Da bala que marca feito chibata
Vermelho na pele dos meus heróis
Lutaram por nós contra a mordaça
Ê, mãe preta, mãe baiana
Desce o morro pra fazer história
Me formei na Academia
Bacharel em harmonia
Eis aqui o meu quilombo, escola

Ê, Galanga, ê… Rei Zumbi, Obá
Preta aqui virou Rainha Xica
Sou a voz que vem do gueto
Resistência no tambor
Pilão de preto velho eu sou

No Rio batuqueiro
Macumba o ano inteiro
Não nego meu valor, axé
Gingado de malandro
Kizomba e capoeira
Caxambu e jongo, fé na rezadeira
Tempero de Iaiá, não tenho mais, sinhô
E nunca mais, sinhá
Sambo pra resistir
Semba meus ancestrais
Samba pelos carnavais
Torrão amado o lugar onde eu nasci
O povo me chama assim

Salgueiro… Salgueiro…
O amor que bate no peito da gente
Sabiá me ensinou: sou diferente

Traduction automatique

Un jour mon frère de couleur
Pleuré pour une fausse liberté
Kaô Cabecilê, je suis de Xangô
Poing levé pour l’égalité
Aujourd’hui la captivité c’est la favela
Des héritiers sentinelles
De la balle qui marque comme un fouet
Rouge dans la peau de mes héros
A combattu pour nous contre le bâillon
Eh, mère noire, mère bahianaise
Descendez la colline pour écrire l’histoire
Je suis diplômé de l’Académie
Baccalauréat en harmonie
Voici mon quilombo, école

Eh, Galanga, eh… Rei Zumbi, Obá
Preta est devenue la reine Xica
Je suis la voix qui vient du ghetto
Résistance du tambour
Vieux pilon noir je suis

dans la rivière batuqueiro
Macumba toute l’année
Je ne nie pas ma valeur, axé
balançoire filou
Kizomba et Capoeira
Caxambu et jongo, foi dans la rezadeira
Assaisonnement Iaiá, je ne l’ai plus, monsieur
Et plus jamais,
Sambo pour résister
Semba mes ancêtres
Samba pour les carnavals
Turrão aimait l’endroit où je suis né
Les gens m’appellent comme ça

Salgueiro… Salgueiro…
L’amour qui bat dans nos poitrines
Sabiá m’a appris : je suis différent

LE SAMBA DE SÃO CLEMENTE 2022

thème Sao Clemente 2022
Logo du thème de l’école de samba São Clemente pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Minha Vida é uma Peça »
Thème: « Ma vie est une pièce »

Musique et paroles :

Auteur: Cláudio Filé, James Bernardes, Arlindinho Cruz, Braguinha, Colaço, Marcus Lopes, Caio Tinguinha, Danilo Gustavinho, Kaike Vinícius et Igor Leal.
Interprètes: Leozinho Nunes et Maninho

Version originale

O céu me sorriu
A irreverência me chamou, eu vou
Imortal a nossa relação
A bênção lhe dou
Num gesto de amor
Pra você vestir preto e amarelo e sorrir
Atuar com Otelo e Derci
Pra plateia vibrar, gargalhar, delirar
Na próxima cena, no primeiro plano
Nem só Marcelina, nem só Juliano
Milhões de herdeiros
Anunciando a mãe de todo brasileiro

Dona Hermínia mandou avisar que pode
Brincar na Avenida e dizer no pé
Mulher com mulher, tudo bem
Homem com homem, também
O negócio é amar alguém

“Dethales”, o amor venceu
O sentimento mais fiel
Semente que gerou Romeu
Semente que gerou Gael
Exemplo de atitude
Pra uma nova geração
Corrente de amizade
Sempre em alta tensão
Vai que cola Esse meu despedaçado coração
Ah, coração
Sou eu a primeira plateia
Divina “idea”, dei luz ao seu brilho
A nossa vida é uma peça
Graças a você, meu filho

São clementes aqueles que amam
Que cuidam, que sentem
Mostrando a cara da nossa gente
Rir é resistir, seguir em frente
Paulo Gustavo pra sempre!

Traduction automatique

le ciel m’a souri
L’irrévérence m’a appelé, je pars
Immortelle notre relation
La bénédiction que je te donne
dans un geste d’amour
Pour que tu portes du noir et du jaune et que tu souris
Travailler avec Othello et Derci
Pour que le public vibre, rie, délire
Dans la scène suivante, au premier plan
Pas seulement Marcelina, pas seulement Juliano
millions d’héritiers
Annoncer la mère de chaque Brésilien

Dona Hermínia a fait savoir qu’elle pouvait
Joue sur l’Avenue et dis dans le foot
Femme avec femme, d’accord
Homme avec homme aussi
Le truc c’est d’aimer quelqu’un

« Dethales », l’amour gagné
Le sentiment le plus fidèle
Graine qui a engendré Roméo
Graine qui a engendré Gael
exemple d’attitude
pour une nouvelle génération
chaîne d’amitié
Toujours en haute tension
Allez coller ce coeur brisé qui est le mien
oh coeur
je suis le premier public
« Idée » divine, j’ai éclairé ta lueur
Notre vie est un morceau
Merci à toi mon fils

Ceux qui aiment pardonnent
Qui se soucie, qui se sent
Montrer le visage de notre peuple
Rire c’est résister, avancer
Paulo Gustavo pour toujours !

LE SAMBA DE VIRADOURO 2022

thème viradouro 2022
Logo du thème de l’école de samba Viradouro pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Não Há Tristeza Que Possa Suportar Tanta Alegria »
Thème: « Aucune tristesse ne peut résister à autant de joie »

Musique et paroles :

Auteur: Felipe Filósofo, Fabio Borges, Ademir Ribeiro, Devid Gonçalves, Lucas Marques et Porkinho
Interprètes: Zé Paulo Sierra

Version originale

Amor, escrevi esta carta sincera
Virei noites à sua espera
Por te querer quase enlouqueci
Pintei o rosto de saudade e andei por aí
Segui seu olhar numa luz tão linda
Conduziu meu corpo, ainda
O coração é passageiro do talvez
Alegoria ironizando a lucidez
Senti lirismo, estado de graça
Eu fico assim quando você passa
A Avenida ganha cor, perfuma o desejo
Sozinho te ouço se ao longe te vejo
Te procurei nos compassos e pude
Aos pés da cruz agradecer à saúde

Choram cordas da nostalgia
Pra eternidade, uma samba nascia

Não perdi a fé, preciso te rever
Fui ao terreiro, clamei: Obaluaê!
Se afastou o mal que nos separou
Já posso sonhar nas bênçãos do tambor
Amanheceu! Num instante já
Os raios de sol foram testemunhar
O desembarque do afeto vindouro
Acordes virão da Viradouro
Tirei a máscara no clima envolvente
Encostei os lábios suavemente
E te beijei na alegria sem fim
Carnaval, te amo, na vida és tudo pra mim

Assinado: um Pierrot Apaixonado
Que além do infinito o amor se renove
Rio de janeiro, 5 de março de 1919

Traduction automatique

Amour, j’ai écrit cette lettre sincère
Je transformerai les nuits en t’attendant
Pour te vouloir, je suis presque devenu fou
J’ai peint le visage de nostalgie et me suis promené
J’ai suivi ton regard dans une si belle lumière
Conduis mon corps, encore
Le cœur est un passager de peut-être
Allégorie moqueuse de la lucidité
J’ai ressenti du lyrisme, état de grâce
Je ressemble à ça quand tu passes
L’Avenue prend des couleurs, parfume le désir
Seul je t’entends si je te vois au loin
Je t’ai cherché dans les bars et j’ai pu
Au pied de la croix pour remercier la santé

Pleure corde de nostalgie
Pour l’éternité, une samba est née

Je n’ai pas perdu la foi, j’ai besoin de te revoir
Je suis allé au terreiro, j’ai crié : Obaluaê !
Le mal qui nous séparait est parti
Je peux déjà rêver des bénédictions du tambour
Aube! en un instant déjà
Les rayons du soleil ont été témoins
Le débarquement de l’affection à venir
Les accords viendront de Viradouro
J’ai enlevé le masque dans le climat environnant
J’ai touché mes lèvres doucement
Et t’ai embrassé dans une joie sans fin
Carnaval, je t’aime, dans la vie tu es tout pour moi

Signé : Un Pierrot Passionné
Qu’au-delà de l’infini l’amour se renouvelle
Rio de Janeiro, 5 mars 1919

LE SAMBA DE BEIJA-FLOR 2022

thème beija flor 2022
Logo du thème de l’école de samba Beija-Flor pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Empretecer o Pensamento é Ouvir a Voz da Beija-Flor »
Thème: « Noircir » la pensée, et entendre la voix de Beija-Flor »

Musique et paroles :

Auteur:  J. Velloso, Léo do Piso, Beto Nega, Júlio Assis, Manolo et Diego Rosa
Interprètes: Neguinho da Beija-Flor

Version originale

A nobreza da corte é de ébano
Tem o mesmo sangue que o seu
Ergue o punho, exige igualdade
Traz de volta o que a história escondeu
Foi-se o açoite, a chibata sucumbiu
Mas você não reconhece
O que o negro construiu
Foi-se o açoite, a chibata sucumbiu
E o meu povo ainda chora
Pelas balas de fuzil
Quem é sempre revistado
É refém da acusação
O racismo mascarado pela falsa abolição
Por um novo nascimento, um levante
Um compromisso
Retirando o pensamento
Da entrada de serviço

Versos para cruz, Conceição no altar
Canindé, Jesus, ô, Clara!!
Nossa gente preta tem feitiço na palavra
Do Brasil acorrentado, ao Brasil que não se cala

Versos para cruz, Conceição no altar
Canindé, Jesus, Ô, Clara!!
Nossa gente preta tem feitiço na palavra
Sou o Brasil que não se cala!!

Meu Pai Ogum ao lado de Xangô
A espada e a lei por onde a fé luziu
Sob a tradição Nagô
O grêmio do gueto resistiu
Nada menos que respeito
Não me venha sufocar
Quantas dores, quantas vidas
Nós teremos que pagar?
Cada corpo um orixá! Cada pele um atabaque
Arte negra em contra-ataque
Canta Beija-Flor! Meu lugar de fala
Chega de aceitar o argumento
Sem senhor e nem senzala, vive um povo soberano
De sangue azul nilopolitano

Mocambo de crioulo: Sou eu! Sou eu!
Tenho a raça que a mordaça não calou
Ergui o meu castelo dos pilares de Cabana
Dinastia Beija-Flor!

Traduction automatique

La noblesse de cour est d’ébène
A le même sang que le tien
Levez le poing, exigez l’égalité
Ramène ce que l’histoire a caché
Le fouet est parti, le fouet a succombé
Mais tu ne reconnais pas
Qu’est-ce que le noir a construit
Le fouet est parti, le fouet a succombé
Et mon peuple pleure encore
par les balles de fusil
qui est toujours recherché
est l’otage du parquet
Le racisme masqué par une fausse abolition
Pour une nouvelle naissance, un soulèvement
Un engagement
retirer la pensée
Depuis l’entrée de service

Versets pour la croix, Conception à l’autel
Canindé, Jésus, oh, Clara !!
Nos noirs ont un sort dans le mot
Du Brésil enchaîné au Brésil qui ne se tais pas

Versets pour la croix, Conception à l’autel
Canindé, Jésus, Oh, Clara !!
Nos noirs ont un sort dans le mot
Je suis le Brésil qui ne se tais pas !!

Mon père Ogun à côté de Xangô
L’épée et la loi où la foi brillait
Sous la tradition Nago
La guilde du ghetto a résisté
rien de moins que le respect
Ne viens pas m’étouffer
Combien de douleurs, combien de vies
Devrons-nous payer ?
Chaque corps est un orisha ! Chaque peau un atabaque
L’art noir en contre-attaque
Chantez Colibri ! mon lieu de parole
Assez d’accepter l’argument
Sans seigneur ni quartiers d’esclaves, vit un peuple souverain
Sang bleu nilopolitain

Mocambo créole : C’est moi ! C’est moi!
J’ai la course que le bâillon n’a pas fait taire
J’ai construit mon château à partir des piliers de Cabana
Dynastie des colibris !

LE SAMBA DE PARAÍSO DO TUIUTI 2022

thème tuiuti 2022
Logo du thème de l’école de samba
Paraíso do Tuiuti pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Ka Ríba Tí ÿe – Que Nossos Caminhos se Abram. O Tuiuti Canta Histórias de Luta, Sabedoria e Resistência Negra »
Thème: « Ka Ríba Tí ÿe – Que nos chemins soient ouverts. Tuiuti chante des histoires de luttes, de sagesse et de la résistance noire. »

Musique et paroles :

Auteur: Moacyr Luz, Cláudio Russo, Aníbal, Píer, Júlio Alves et Alessandro Falcão
Interprètes: Celsinho Mody et Carlos Júnior

Version originale

Olodumarê mandou
Oxalá me conduzir pelo céu da liberdade
Me falou Orunmilá
Vai, meu filho, semear pelo mundo a humanidade
Nos caminhos de Exu
Me perdendo encontrei nua e crua essa verdade
Que a raiz do preconceito
Nasce do olhar estreito da cruel desigualdade
Sou alabê gungunando o tambor
Trago cantos de dor, de guerra e de paz
Pra ver secar todo pranto nagô
E gritar por direitos iguais
Meu sangue negro que escorre no jornal
Inundou um oceano até a Pedra do Sal

Eh! Dandara!
A espada e a palavra, eh!
Não vai ser escrava
Hei de ver noutras negras minas
Um baobá malê que nasceu do chão
Pra vencer a opressão com a força da melanina

Negro é cultura e saber
Ka Ríba Tí Yê, caminhos de sol
Onde Mercedes, Estelas
Por becos e vielas
Se fazem farol
Pra iluminar Alafins
E morrer só de rir feito mil Benjamins
E cantar! Cantar! Cantar…
A beleza retinta que veio de lá
E cantar! Cantar! Cantar…
Pra saudar o meu Orixá

Ogunhiê! Okê arô!
Laroyê! Meu pai, kaô
Tem sangue nobre de Mandela e de Zumbi
Nas veias do povo preto do meu Tuiuti

Traduction automatique

Olodumare envoyé
J’espère me conduire à travers le ciel de la liberté
Orunmila m’a dit
Va, mon fils, sème l’humanité dans le monde
Dans les voies d’Exu
En me perdant, j’ai trouvé cette vérité nue et brute
Que la racine des préjugés
Né du regard étroit de cruelles inégalités
Je suis alabe gungunando le tambour
J’apporte des chansons de douleur, de guerre et de paix
Pour voir toutes les larmes de nagô sécher
Et crier pour l’égalité des droits
Mon sang noir qui coule sur le journal
A inondé un océan à Pedra do Sal

Eh ! Dansant!
L’épée et la parole, hein !
ne sera pas esclave
Je verrai dans d’autres mines noires
Un baobab mâle né du sol
Vaincre l’oppression avec la force de la mélanine

Le noir est culture et savoir
Ka Ríba Tí Yê, chemins du soleil
Où Mercedes, Estelas
A travers ruelles et ruelles
s’ils font phare
Pour allumer les Alafins
Et mourir juste en riant comme un millier de Benjamins
Et chanter! Chanter! Chanter…
La beauté d’encre qui vient de là
Et chanter! Chanter! Chanter…
Pour saluer mon Orisha

Ogunhiê ! Ok aroï !
Laroye ! mon père, kaô
A du sang noble de Mandela et Zumbi
Dans les veines des noirs de mon Tuiuti

LE SAMBA DE PORTELA 2022

thème Portela 2022
Logo du thème de l’école de samba Portela
pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Igi Osè Baobá »
Thème:  » Igi Osè Baobá »

Musique et paroles :

Auteur: Wanderley Monteiro, Vinicius Ferreira, Rafael Gigante, Bira, Edmar Jr, Paulo Borges et André do Posto 7.
Interprètes: Gilsinho

Version originale

Prepara o terreiro, separa a mucua
Apaoká baixou no xirê
Em nosso celeiro a gente cultua
Do mesmo preceito e saber
Raiz imponente da “primeira semente”
Nós temos muito em comum
O elo sagrado de Ayê e Orun
Casa pra se respeitar: meu Baobá!

Obatalá, Colofé
(Tem) batucada no Arê
Pra minha gente de fé, Ayeraye
Nessa mironga tem mão de Ofá
Põe aluá no coité e dandá

Saluba, mamãe! Fiz do meu samba curimba
Mata a minha sede de axé
Faz do meu Igi Osè moringa
Quem tenta acorrentar um sentimento
“Esquece” que ser livre é fundamento
Matiz suburbano, herança de preto
Coragem no medo!
Meu povo é resistência
Feito um “nó na madeira” do cajado de Oxalá
Força africana vem nos orgulhar

Azul e “banto”, Aguerê e Alujá
Pra poeira levantar, de crioula é meu tambor
Iluayê na ginga do meu lugar
Portela é Baobá no congá do meu amor

Traduction automatique

Préparez la cour, séparez le mucua
Apaoká est descendu à xirê
Dans notre grange nous adorons
Du même précepte et savoir
Imposante racine de la « première graine »
Nous avons beaucoup en commun
Le lien sacré d’Ayê et d’Orun
Foyer à respecter : mon Baobá !

Obatala, Colofe
(Il y a) batucada à Arê
Pour mon peuple de foi, Ayeraye
Dans ce mironga il y a une main d’Ofa
Mettez aluá dans le coité et dansez

Saluba, maman ! J’ai fait ma samba curimba
Étancher ma soif d’axé
Faire mon Igi Osè moringa
Qui essaie d’enchaîner un sentiment
« Oublie » qu’être libre est fondamental
Teinte suburbaine, héritage du noir
Courage dans la peur !
Mon peuple est résistant
Fait un « nœud dans le bois » du personnel d’Oxalá
La force africaine nous rend fiers

Bleu et « Banto », Aguerê et Alujá
Pour que la poussière monte, du créole est mon tambour
Iluayê dans le swing de chez moi
Portela est Baobá dans le congá de mon amour

LE SAMBA DE MOCIDADE 2022

thème Mocidade 2022
Logo du thème de l’école de samba Mocidade
pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Batuque ao Caçador »
Thème: « Batuque ao Caçador »

Musique et paroles :

Auteur: Carlinhos Brown, Diego Nicolau, Richard Valença, Orlando Ambrosio, Gigi da Estiva, Nattan Lopes, J. J. Santos e Cabeça do Ajax
Interprètes: Wander Pires

Version originale

Okê Arô, Ofá da mira certeira
Dono da mata, Okê, Okê, Mutalambô
Seu ajeum já preparei na quinta-feira
No fundamento, a batida incorporou
Samborê, pemba, folha de jurema
Há proteção de Ogboju Odé
Pai Oxalá lhe deu seu diadema
Quem rege meu ori governa minha fé
Nos idilês a ancestralidade
O Alaketu no Egbê da Mocidade

Oxóssi é caçador de uma flecha só
Herdeiro de Iemanjá, irmão de Ogum
Aquele que na cobra dá um nó
Aquele apaixonado por Oxum

Oxóssi é caçador de uma flecha só
Herdeiro de Iemanjá, irmão de Exu
Aquele que na cobra dá um nó
Aquele apaixonado por Oxum

Ibualama o mar atravessou
No Gantois, virou São Jorge guardião
Um rio inteiro em teu nome, meu senhor
Quem é de Oxóssi é de São Sebastião
Ô, Juremê, ô, Juremá
Caboclo lá da jurema é cacique nesse congá
Ô, Juremê, ô, Juremá
Mandiga de Tia Chica fez a caixa guerrear
Inverteu meu tambor
De Dudu e de Coé, foi Quirino, foi Miquimba
De Jorjão, o agueré
Fez do aguidavi, baqueta da nossa gente
Pra evocar nesse terreiro toda alma independente

Arerê, Arerê, Komorodé
Komorodé, Arolé, Komorodé
Arerê, Arerê, Komorodé
Todo Ogã da Mocidade é cria de Mestre André

Traduction automatique

Okê Arô, Ofá du but clair
Propriétaire de la forêt, Okê, Okê, Mutalambô
Ton ajeum je l’ai déjà préparé jeudi
Dans la literie, le rythme incorporé
Samborê, pemba, feuille de jurema
Il y a une protection contre Ogboju Odé
Le père Oxalá vous a donné son diadème
Qui gouverne mon ori gouverne ma foi
Dans idylês l’ascendance
L’Alaketu dans l’Egbê de la jeunesse

Ochosi est un chasseur à une flèche
L’héritier d’Iemanjá, le frère d’Ogun
Celui qui noue le serpent
Celui qui est amoureux d’Oxum

Ochosi est un chasseur à une flèche
L’héritier d’Iemanjá, le frère d’Exu
Celui qui noue le serpent
Celui qui est amoureux d’Oxum

Ibualama la mer a traversé
Au Gantois, il devient gardien de São Jorge
Une rivière entière à ton nom, mon seigneur
Qui est d’Ochosi est de São Sebastião
Oh, Juremê, oh, Juremá
Caboclo de Jurema est chef dans ce congá
Oh, Juremê, oh, Juremá
Le mandiga de Tia Chica a fait le box fight
inversé mon tambour
De Dudu et de Coé, c’était Quirino, c’était Miquimba
De Jorjão, l’agueré
Fait l’aguidavi, pilon de notre peuple
Pour évoquer dans ce terreiro chaque âme indépendante

Arere, Arere, Komorodé
Komorodé, Arolé, Komorodé
Arere, Arere, Komorodé
Chaque Ogã da Mocidade est créé par Mestre André

LE SAMBA DE UNIDOS DA TIJUCA 2022

thème Tijuca 2022
Logo du thème de l’école de samba Unidos da Tijuca pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Waranã – A Reexistência Vermelha »
Thème: « Waranã – La résistance rouge »

Musique et paroles :

Auteur: Anderson Benson, Eduardo Medrado et Kleber Rodrigues
Interprètes: Wantuir et Wictoria Tavares

Version originale

Alto céu
De Tupana e Yurupari
Duas forças que vão fluir
A energia de Monã
Que equilibra o bem e o mal
Um lugar onde as pedras podiam falar
Onde irmãos desfrutavam
A beleza singular
Anhyã, bela e habilidosa
Mas a cobra ardilosa usa a flor pra lhe tocar

E nasce Kahu’ê, o curumim
De olhos alegres… sempre assim
Presença tão breve
A ingenuidade sucumbe à maldade

Renasce Kahu’ê, o curimim
Seus olhos alegres não têm fim
Pois o bem é maior, vai reexistir

Vida ligeira, passageira
Plantada no solo da pura emoção
De pele vermelha, os frutos de uma nação
Vida inocente, vira semente
E ao som de uma ave a cantar
Floresce imponente o povo do guaraná
E se a cobiça e o fogo chegarem na aldeia
Deixa a força Mawé ressurgir
E sorrir quando o sol reluzir
Nesse dia eles vão temer
E o amor vai vencer

Erê, essa mata é sua… É sua
Erê, vem provar doce mel… Doce mel
Waranã da Tijuca
Vem brincar no Borel

Traduction automatique

ciel élevé
De Tupana et Yurupari
Deux forces qui couleront
L’énergie de Mona
Qui équilibre le bien et le mal
Un endroit où les pierres pourraient parler
où les frères ont apprécié
la beauté singulière
Anhyã, belle et habile
Mais le serpent rusé utilise la fleur pour te toucher

Et Kahu’ê, le curumim, est né
Avec des yeux heureux… toujours comme ça
présence si brève
La naïveté succombe à la méchanceté

Kahu’ê, le curimim, renaît
Tes yeux joyeux n’ont pas de fin
Car le bien est plus grand, il réexistera

Vie légère, fugace
Planté dans le sol de l’émotion pure
À la peau rouge, les fruits d’une nation
La vie innocente devient semence
Et au son d’un chant d’oiseau
Le peuple guaraná s’épanouit de manière imposante
Et si la cupidité et le feu viennent au village
Que la force Mawé se lève à nouveau
Et souris quand le soleil brille
Ce jour-là ils auront peur
Et l’amour gagnera

Erê, cette forêt est à toi… C’est à toi
Erê, viens goûter du miel doux… Miel doux
Tijuca Warana
Venez jouer au Borel

LE SAMBA DE GRANDE RIO 2022

thème grande Rio 2022
Logo du thème de l’école de samba Grande Rio
pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Fala, Majeté! Sete Chaves de Exu »
Thème:  » Parlez majesté! Les sept clés de Exu »

Musique et paroles :

Auteur: Gustavo Clarão, Arlindinho Cruz, Jr. Fragga, Claudio Mattos, Thiago Meiners et Igor Leal
Interprètes: Evandro Mallandro

Version originale

Boa noite, moça, boa noite, moço…
Aqui na terra é o nosso templo de fé
“Fala, Majeté!”
Faísca da cabaça de Igbá
Na gira… Bombogira, aluvaiá!
Num mar de dendê…caboclo, andarilho, mensageiro
Das mãos que riscam pemba no terreiro
Renasce Palmares, Zumbi Agbá!
Exu! O Ifá nas entrelinhas dos Odus preceitos, fundamentos, Olobé
prepara o padê pro meu axé

Exu Caveira, Sete Saias, Catacumba
É no toque da macumba, saravá, alafiá!
Seu Zé, malandro da encruzilhada
Padilha da saia rodada… ê Mojubá!

Sou Capa Preta, Tiriri, sou Tranca Rua
Amei o sol, amei a lua, Marabô, Alafiá!
Eu sou do carteado e da quebrada
Sou do fogo e gargalhada… ê Mojubá!

Ô, luar, ô, luar… catiço reinando na segunda-feira
Ô, luar… dobra o surdo de terceira
Pra saudar os guardiões da favela
Eu sou da Lira e meu bloco é sentinela
Laroyê, laroyê, laroyê!
É poesia na escola e no sertão
A voz do povo, profeta das ruas
Tantas estamiras desse chão
laroyê, laroyê, laroyê!
As sete chaves vêm abrir meu caminhar
À meia-noite ou no sol do alvorecer… Pra confirmar:

Adakê Exu, Exu, ê, Odará!
Ê bará ô, Elegbará!
Lá na encruza, a esperança acendeu
Firmei o ponto, Grande Rio sou eu!

Adakê Exu, Exu, ê, Odará!
Ê bará ô, Elegbará!
Lá na encruza, onde a flor nasceu raiz
Eu levo fé nesse povo que diz:

Traduction automatique

Bonne nuit, ma fille, bonne nuit, mon garçon…
Ici sur terre est notre temple de la foi
« Parle, Majete !
Étincelle de courge Igba
En tournée… Bombogira, aluvaiá !
Dans une mer de palmiers… caboclo, vagabond, messager
Des mains qui grattent le pemba dans le terreiro
Palmarès renaît, Zumbi Agbá !
Exu ! Ifá entre les lignes des préceptes Odus, fondamentaux, Olobé
préparer le padê pour mon axé

Crâne d’Exu, sept jupes, catacombes
C’est dans la touche de macumba, saravá, alafiá !
Seu Zé, filou du carrefour
Padilha avec la jupe ronde… c’est Mojubá !

Je suis Capa Preta, Tiriri, je suis Tranca Rua
J’aimais le soleil, j’aimais la lune, Marabô, Alafiá !
Je viens des cartes et du capot
Je viens du feu et du rire… c’est Mojubá !

Oh, clair de lune, oh, clair de lune… catiço régnant le lundi
Oh, clair de lune… double le troisième sourd
Pour saluer les gardiens de la favela
Je viens de Lira et mon bloc est sentinelle
Laroye, laroye, laroye !
C’est de la poésie à l’école et dans le sertão
La voix du peuple, prophète des rues
Tant d’estamiras de cet étage
laroye, laroye, laroye !
Les sept clés viennent ouvrir mon chemin
A minuit ou à l’aube… Pour confirmer :

Adake Exu, Exu, ê, Odará !
ê bará oh, Elegbara !
Là, à la croisée des chemins, l’espoir s’est enflammé
J’ai fait le point, Grande Rio c’est moi !

Adake Exu, Exu, ê, Odará !
ê bará oh, Elegbara !
Là, au carrefour, où la fleur a pris racine
J’ai foi en ceux qui disent :

LE SAMBA DE VILA ISABEL 2022

thème Vila Isabel 2022
Logo du thème de l’école de samba Vila Isabel
pour le carnaval de Rio 2022

Enredo: « Canta, Canta, Minha Gente! A Vila é de Martinho »
Thème: « Chantez, chantez, mon peuple ! Vila est de Martinho »

Musique et paroles :

Auteur: Evandro Bocão, André Diniz, Dudu Nobre, Professor Wladimir, Wanderson Pinguin, Marcelo Valença, Leno Dias et Mauro Speranza
Interprètes: Tinga

Version originale

Ferreira, chega aí
Abre logo uma gelada, vem curtir
A Avenida engalanada
Nossa gente emocionada vai reluzir
Os sonhos de Iaiá
Suas glórias e cirandas resgatar
Não acaba quarta-feira a saideira
Nem o meu laiaraiá
Raízes da roça para os pretos forros
Tanto talento não guarda segredo
O dono do palco, o Zumbi lá do morro
Pela 28, chinelo de dedo
Se a paz em Angola lhe pede socorro
Filho de Teresa encara sem medo

Seguiu escola do Pai Arraia
Reforma agrária e na festa do arraiá
Em cada verso, mais uma obra-prima
Ousar, mudar e fazer sem rima
(só você pra fazer sem rima)

Profeta, poeta, mestre dos mestres
África em prece, o griô, a referência
O senhor da sapiência, escritor da consciência
E a cadência de andar, de viver e sambar
Tão bom cantarolar porque o mundo renasceu
Me abraçar com esse povo todo seu
Eu vou junto da família
Do Pinduca à alegria pra brindar
Modéstia à parte, o Martinho é da Vila

Partideiro, partideiro, ó
Nossa Vila Isabel brilha mais do que o sol
Canta, negro rei, deixa a tristreza pra lá
Canta forte. Minha Vila, a vida vai melhorar

Traduction automatique

Ferreira, vas-y
Ouvrez-en un froid, venez déguster
l’avenue décorée
Nos gens enthousiastes brilleront
Les rêves de Iaiá
Tes gloires et cirandas sauvent
Ça ne finit pas mercredi soir
Pas mon laiaraiá
Racines de la roça pour les paquebots noirs
Tant de talent n’a pas de secret
Le propriétaire de la scène, Zumbi de la colline
Par le 28, des tongs
Si la paix en Angola vous demande de l’aide
Le fils de Teresa fait face sans crainte

A suivi l’école de Pai Arraia
La réforme agraire et la fête d’arraiá
Dans chaque couplet, un autre chef-d’œuvre
Oser, changer et se passer de rime
(il n’y a que toi pour faire sans rime)

Prophète, Poète, Maître des Maîtres
Afrique en prière, le griô, la référence
Le seigneur de la sagesse, écrivain de conscience
Et la cadence de la marche, de la vie et de la samba
Tellement bon de fredonner parce que le monde renaît
Embrasse-moi avec tout ton peuple
je pars en famille
De Pinduca à la joie de porter un toast
Modestie mise à part, Martinho est de Vila

Partisan, partisan, oh
Notre Vila Isabel brille plus que le soleil
Chante, roi noir, lâche la tristesse
Chantez fort. Mon Village, la vie ira mieux

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page