Accueil » Guide du Carnaval de Rio » Qu’est-ce que « Le Carnaval de Rio »

Qu’est-ce que « Le Carnaval de Rio »

qu est ce que le carnaval de rioNous vous parlons sur ce site du carnaval de Rio, Mais savez-vous réellement ce qu’est le carnaval de Rio dont il est sujet ici?
On fantasme beaucoup sur le carnaval de Rio et ce n’est pas sans raison, seulement une multitude de préjugés et de fausses idées circulent à son sujet. Bien sûr, vous savez ce qu’est un carnaval, c’est-à-dire une ville animée de partout et des gens déguisés qui paradent et vont de bals en bals.

Sur ce site, nous traitons principalement du « Carnaval de Rio », ce fameux défilé officiel qui demande une année entière de préparation et qui est l’un des événements le plus retransmis à la télévision avec près de 2 milliards de téléspectateurs, celui que vous apercevez chaque année dans les médias et qui vous cache bien des choses.
Alors loin du cliché des femmes nues et facile, loin des idées reçues et des aprioris, je vous invite à découvrir ce que l’on entend par « Le Carnaval de Rio »en répondant aux questions communes sur cet événement.

Tout d’abord « Le Carnaval de Rio » est un concours, une compétition où il y a des « groupes », des classements et bien sûr un vainqueur, et l’on croit souvent que :

 

« Le carnaval de Rio se passe dans la rue »

En fait le carnaval se déroule dans un « Sambodromo » comprenez  un « samba-drome » (comme un hippodrome)  c’est à dire une enceinte fermée avec une avenue de 700 mètres de long où les écoles de samba défilent.
Cette avenue (Marques de Sapucaí), est bordée de part et d’autre de gradins, de places assises et de loges où l’on retrouve le public, les médias et des juges.

vue sambodromo

 


« Le carnaval de rio c’est gratuit »

Le carnaval de Rio dans l’enceinte du Sambodromo  se paye et à vrai dire se paye de plus en plus cher.

La fourchette de prix se situe aux alentours de 70 à plusieurs milliers d’ euros par soirée, cela dépends de la qualité des places. Il y a différents gradins plus ou moins éloignés de la piste et en hauteur,  le confort y est très précaire, c’est rempli de monde et il faut tenir plusieurs heures dans des conditions assez difficiles, si vous partez boire ou manger, peu de chance que votre place y soit encore.
Il y a les « frisas » qui sont des groupes de 6 chaises regroupées en petits espaces délimités on y est mieux assis et vous pouvez vous absentez de votre place pour manger ou autre et à votre retour votre place sera toujours là.
Et enfin il y a les « loges » qui sont situé sur un niveau sous les gradins, le long de l’avenue de Marques de Sapucaí (le sambodromo).
Là vous y êtes au frais avec la climatisation, des places moelleuses , des buffets à volonté et un personnel au petit soin qui vous sert boissons, petits fours et même des sushis. On retrouve des loges de petits groupes ainsi que des très grandes loges achetées par des marques et institutions célèbres au Brésil (marque de bière, écoles de samba, grande distribution…).

Pour vous faire une idée: les prix du Carnaval de Rio
L
aissez vous guider pour assister au Carnaval de Rio

 


« Ce sont des équipes, des groupes qui défilent dans le Sambodromo »

A vrai dire c’est ce que l’on appelle des écoles de samba et c’est sous cette forme que défilent les « groupes » du carnaval de Rio. Les noms des écoles de samba font généralement référence aux quartiers de Rio de Janeiro : parmi les plus célèbres (Beija-flor, Mangueira, Grande Rio, Vila Isabel, Unidos da Tijuca etc). On a parfois l’impression quand on parle du défilé « des écoles de samba » que ce sont des  groupes de petit ou moyen niveau. En fait, tous les groupes qui défile dans le Sambodromo sont des écoles de samba. Seules quelques écoles des groupes C, D, E (cf.explication ci-dessous)  défilent en dehors du Sambodromo. Après on parle pour les défilés de rue de  « Bandes »et de « blocs » qui, si ils grandissent pourront un jour prétendre à devenir des écoles de samba.


« Les écoles de samba sont toutes les mêmes »

Les écoles sont regroupées en groupe de différents niveaux :

Les groupes A, B, C, D, E  : qui corresponde à plusieurs niveaux de qualité de défilé le groupe A étant le meilleur.

Le groupe spécial qui réunit les plus grandes et les plus belles écoles est celui que vous pouvez voir chaque année dans les médias et qui défile sur 2 jours.

Les groupes juniors qui souvent sont rattachés aux grandes écoles mais dont l’âge des participants ne doit pas dépasser 14 ans.


« On apprend à danser dans une « école de samba»

Une école de samba est une structure sociale, elle a ses présidents, ses directeurs, son personnel, sa communauté, ses ateliers et un lieu de répétitions que l’ont  appelle la « quadra ». Dans cet endroit  les percussionnistes et le groupe jouent et répètent  et l’on danse pour s’entrainer ou pour le plaisir. Vous pourrez regarder, demander conseil à l’occasion, mais il n’y a pas de cours !


« Il y a des défilés tous les jours de la semaine du carnaval »

Précisément, les défilés commencent toujours le vendredi avec la première partie du groupe A et continue le samedi avec la seconde partie de ce groupe.
Le dimanche et le lundi ce sont les plus belles écoles qui défilent, celles du groupe spécial.
Le mardi ce sont les écoles de samba junior qui paradent dans l’avenue
Pour finir le samedi c’est le défilés des vainqueurs du carnaval de l’année, avec les 6 meilleures écoles des groupes spéciaux.
Cela fait 6 jours de défilé étalés sur 2 semaines.


« Les écoles défilent comme elles le veulent »

Comme dans toute compétitions, tout est encadré et les règles du défilé et de composition des écoles sont très strictes. Il a un règlement qui régit le défilé à tous les niveaux : le temps des défilés (qui varie d’un groupe a l’autre), la composition de l’école, le nombre minimum et maximum de chars admis, le nombre de participant et les instruments de musique autorisés etc.

Pour vous faire une idée les groupes spéciaux doivent entre autre :

Défiler entre 65 et 82 minutes.

Etre composé d’au moins 200 percussionnistes regroupés et de 70 bahianaises regroupées.

Comporter entre 5 et 7 chars allégoriques.

Tous les instruments à vent sont interdits hormis les sifflets des directeurs de batterie.

Toutes les règles du Carnaval de Rio

 

« Celui qui gagne le carnaval c’est l’école qui fait le plus beau défilé. »

Les critères de jugements sont très clairement définis et une série de notes sont attribuées à neufs critères différents du défilé. Par exemple, le respect du thème, la musique et les paroles, la cohésion du défilé (si il y a des trous pendant le défilé, des accélérations..), la batterie, certaines personnes du défilé comme les portes drapeaux et les maitres de cérémonie, les costumes et les chars etc. Au final pour faire simple, comme au football les premières et dernières écoles de chaque groupe montent et descendent d’un groupe, ce qui permet au fil des années à une petite école d’accéder à l’honneur ultime de faire partie des groupes spéciaux et de prétendre à gagner un jour le carnaval de Rio de Janeiro.
Voir l’article sur les règles du Carnaval de Rio

 

« On défile gratuitement au carnaval de Rio. »

A part une partie de la communauté de chaque école de samba à qui l’on prête un costume, chaque participant paye son costume et par ce moyen, son « droit » de défiler. Vous pouvez acheter votre costume dans des agences ou auprès de personnes faisant partie de l’école. On trouve des costumes très simples à des prix raisonnables pour les écoles moyennes autour de 50 à 100 euros, jusqu’à des folie à plus de 20000 euros pour les groupes spéciaux et des « fantaisies »pour les touristes et les personnes pouvant mettre entre  160 et 400 euros.

Un guide pour défiler au Carnaval de Rio et quelques conseils pour passer un bon défilé.


« La plupart des filles sont nues au carnaval. »

Le règlement stipule clairement qu’aucunes parties génitales ne doivent être exposées sous peine de sanctions dans la notation. Bien sûr, on a le plaisir de voir se dévoiler de nombreuses formes féminines et masculines, mais les fesses dénudées sont l’exclusivité de certaines danseuses qui sont les reines, les muses, les danseuses de l’école et de certaines personnes sur les chars.
La poitrine reste peu exposée dans l’ensemble,  il n’y a pas de seins nus à chaque défilé, mais ils sont tolérés. (Sachez qu’à Rio si on cultive le culte de « la fesse » sur la plage le monokini est lui strictement interdit !).

 

 

Mais comme beaucoup de choses aujourd’hui, le « Carnaval de Rio » devient de plus en plus un business où plusieurs millions d’euros sont engagés pour les grandes écoles et certaines se retrouvent parfois impliquées dans certains trafics et autre déviances avec ses assassinats et ses pressions inhérentes aux milieux où de grande sommes d’argent rentrent en jeux.
Aujourd’hui ce sont principalement les stars, les personnes riches et influentes qui récupèrent le plus souvent les places de prestige au sein du défilé. L’accès au défilé et à l’enceinte du Sambodromo pendant les défilés des groupes spéciaux devient pour beaucoup de personnes de plus en plus inaccessible et tend à restreindre son accès aux personnes avec un minimum de moyens.
Seulement, « Le carnaval de Rio » est et reste le plus grand défilé allégorique de la planète. L’imagination débordante dans la confection des chars (certains avec des fontaines, des chars humains, des pistes de ski mobile, des éléments animés de plusieurs mètre de haut …) et dans les costumes qui sont pour certains de véritables pièces d’art confectionné d’un agencement de plumes, de strass à la créativité sans limite ou certaines créations délirantes (on a même vu une année un homme volant de la Nasa avec un jet pack !) font de ce défilé une avalanche originale de surprises, de luxe et d’énergie. Rajouté à cela 300 percussionnistes qui font trembler le sol et des dizaines de milliers de spectateurs déchainés qui crient et chantent, vous avez le plus grand évènement allégorique organisé sur la planète, un spectacle à voir une fois au moins dans sa vie !

Sur cette mise au point : A bientôt à Rio de Janeiro et bon carnaval !

9 plusieurs commentaires

  1. Pedro Marcoris

    Bonjour,

    J’ai eu la chance cet année d’être spectateur au défilé des écoles du 28 Fevrier, je suis rentré à Paris depuis peu !
    Dire si j’en ai encore plein les yeux !!!
    Si tu peux me renseigner, je voudrai savoir le titre du tout premier titre musical, celui qui ouvre le carnaval vers 21h00, juste avant l’hymne national.
    Et .. je n’ai pas eu le temps de chercher le fameux CD de samba des ecoles de l’année, celui qui permet aux Cariocas de conaitre les musiques, et de chanter les paroles (avec l’aide du livret remis à l’entrée).

    Je te remercie.

  2. Très didactique et pédagogique.

    Merci Denis et Andiara.

  3. Bonjour, je m’appelle Romain. Nous faisons une élocution sur le « carnaval de Rio » et j’aimerai que vous me donniez + d’infos s’il vous plait. voici mon adresse e-mail .( roms_renardy@hotmail.be) . Pourriez-vous me les envoyer? Merci…

  4. bonvallat justine

    bonjour, je dois faire un exposé sur le carnaval de rio et j’aimerais bien savoir comment ils prépare les chars,…

    merci d’avance

  5. Denis/Andiara

    Sommairement, voici les phases de créations d’un char allégorique:

    Après avoir défini le thème du défilé, le carnavalesque commence à dessiner les chars.

    Une fois que ses recherches ont abouti et son imagination concrétiser sur le papier, il fait ou fait faire une maquette du char pour s’en donner une idée plus précise et le cas échéant apporte des modifications.

    Vient ensuite la phase de construction du char ou un châssis en tube d’acier est fabriqué ou récupéré de l’année précédente et adapté. La structure et généralement combler avec des panneaux de bois et du polystyrène. Puis vient la phase de décoration avec les tissus, la peinture, les strass, les paillettes, etc etc.

    L’imagination des carnavalesques est sans limites pour les chars: fontaines, parties mobiles, écrans géants, éclairages. Chaque char est donc très différent, mais le processus de création reste à peu près le même.

    Bon exposé.

     

  6. savez vous ou ou qui qui fournie les parrure est les diademe des danseur si il y a un site que vous connaiser pouvez vous me le faire savoir.

  7. Bonjour, je dois faire une exposé sur le carnaval de Rio. Merci de m’envoyer des informations à l’adresse email suivante.
    pepinlea2@gmail.com

    • Bonjour, le site a lui même vocation à vous fournir ces informations, nous ne disposons pas d’autre résumé clé en main à vous fournir. Merci de parcourir le site pour trouver vos informations, sans oublier de citer vous sources lors de votre exposé 😉 Cordialement

Répondre à Denis/Andiara Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*