Accueil » General » Les bandes et blocs du carnaval de Rio (bandas et blocos)

Les bandes et blocs du carnaval de Rio (bandas et blocos)

bandas_carnaval-de-rio-10.JPGEn marge du Carnaval de Rio des écoles de samba que l’on pourrait qualifier de défilé officiel et dont nous traitons principalement sur ce site, il y a évidemment toutes les manifestations populaires du carnaval qui se présentent, en autre, sous forme de bandes et de blocs carnavalesque.

Envahissant les rues deux semaines avant la date officielle du carnaval de Rio, ce sont des ensembles de personnes rassemblées par un élément fédérateur qui peut être : un quartier, une corporation, un bar, ou un thème et qui défilent d’une manière plus ou moins organisée.

Ces manifestations populaires paraissent naître environ durant la moitié du 19e siècle et c’est à partir de 1920 que ces formations ont commencé à être classées selon leur niveau d’organisation. Les blocs de carnaval auraient donné l’inspiration et leur premier souffle aux écoles de samba.

bandas_carnaval-de-rio-07.JPGLa différence entre les bandes et les blocs concerne leur ampleur. Les bandes regroupent quelques personnes alors que les blocs sont plus organisés et peuvent regrouper plusieurs milliers de personnes.

L’imagination au brésil pour tout ce qui touche le carnaval ne manque pas, à commencer par le nom des blocs, qui des plus astucieux aux plus graveleux sont parfois vraiment comiques. Malheureusement avec les traductions certaines notions culturelles ou sous entendus n’auront pas la même pertinence, cependant voilà quand même une petite liste :

“Concentra mas não sai” : Concentre mais ne sort pas
Les blocs et les écoles de samba avant de défiler se rassemblent pour former le cortège, cependant celui-ci se rassemble mais ne défile pas, il reste sur place. Pourquoi ? Trop alcoolisé peut être 😉 Pour les brésiliens c’est amusant car logiquement si on ce « concentre » dans le cadre du carnaval, c’est pour indubitablement pour défiler, sauf que là non ! La fondatrice de ce bloc Beth Carvalho qui est une chanteuse très populaire au brésil et ses comparses, se sont rendu compte que souvent le plus amusant dans un défilé c’est la concentration. Ils évitent ainsi toute la logistique du défilé et c’est donc comme cela qu’est né ce bloc parmi les plus populaires aujourd’hui.

“Suvaco de Cristo”: l’aisselle du Christ
Ce bloc part du quartier de Gavea près du jardin botanique et comme il se situe juste au pied de la montagne du Corcovado où se dresse la célèbre statue du Christ ils se retrouvent techniquement « sous l’aisselle du Christ »

“Que merda é essa? ”: c’est quoi cette merde ?
Parlant du bloc, tout est dit. (c’est ironique bien sur 🙂

“Parei De Beber, Não De Mentir“ : j’ai arrêté de boire, pas de mentir
Vous avez compris, non? 🙂

“Fogo na Cueca“: le feu au slip
no comment … 😉

“Bafo da Onça”: haleine de jaguar.

“ Papo de Cachaças” : conversation de cachaças
les deux blocs ci-dessus nécessitent une grande résistance à l’alcool !

“Se não quer me dar… me empresta”: si tu ne veux pas me donner… prête moi
En portuguais, dans ce contexte, donner a un sous entendu sexuel ( donner du sexe, « faire l’amour »)

“Se me Der, Eu Como! ”: si tu me donnes, je mange !
Même subtilité que précédemment, ici « manger » à également une connotation sexuelle où il signifie « faire l’amour ».

“Chupa mas não baba“: Suce mais ne bave pas
Là j’ai pas compris et vous ?… 😉

Pour cette année, 424 Blocs ont reçu officiellement une autorisation de défiler par la préfecture de Rio de Janeiro, ce qui ne prend évidement pas en compte toutes les initiatives de petite ampleur regroupant quelques personnes qui s’organisent et sortent avec des costumes uniformisés ou non.

bandas_carnaval-de-rio-01.JPG

bandas_carnaval-de-rio-09.JPG

bandas_carnaval-de-rio-02.JPG

bandas_carnaval-de-rio-08.JPG

bandas_carnaval-de-rio-06.JPG

bandas_carnaval-de-rio-05.JPG

bandas_carnaval-de-rio-03.JPG

bandas_carnaval-de-rio-01.JPG

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*